Casseurs Flowters: Orelsan & Gringe sont les Casseurs Flowters

conclusion

Note globale
70%
Pour un premier tour de piste, c'est une belle réussite. Les fans devraient aimer et les détracteurs devront passer leur chemin car le duo nous sort un album aux oignons, avec quelques morceaux de bravoure (Mets des pièces, La mort du disque, Les putes et moi). Malheureusement le délire pourra laisser froid ainsi que certains titres plus classiques. Mais globalement l'album tient ses promesses et réserve un bon moment à tous les fans d'Orelsan et Gringe.

Points forts

  • Richesse de l'instru
  • Bon stock de punchlines
  • Bon délire si on adhère
  • La mort du disque, juste énorme
  • Points faibles

  • Mais on peut rester hermétique au concept
  • Quelques chansons trop classiques
  • Article complet

    [dropcap]A[/dropcap]près une attente longue et un sacré bon teasing, le premier album du duo Orelsan / Gringe est enfin disponible. 2 ans après Le Chant des sirènes et la chanson « Ils sont cools », que nous réservent les deux compères dans cette première collaboration sur un album complet ?

    Pour commencer, il y a le concept de l’album : une journée de 15h à 6h du mat’ en compagnie des Casseurs Flowters, de leur flip de trouver le single qui plaira à leur producteur, de leurs copines relou et de leur quotidien de glandeurs paumés.

    De fait, les chansons enchaînent des dialogues qui font avancer l’histoire globale. Après on accroche ou pas à ce type de narration et les réfractaires pourront regretter que les phases « dialogues » sont inclus dans certaines pistes musicales et pas uniquement sur des pistes séparées.

    Au fil des 18 pistes de l’album, ce qui marque c’est la diversité de l’univers musical. On alterne des phases de rap classique « Dans La Place Pour être » avec des track avec instru 8bit sur « Prends des pièces » ou encore « Les Putes Et Moi » et son style musical enjoué. On peut donc vraiment adorer certaines pistes et rester plus froid sur d’autres mais dans l’ensemble les Casseurs Flowters prennent pas mal de risque pour proposer un panel de son varié.

    Le duo Gringe / Orelsan fonctionne à merveille, avec une bonne balance dans les styles au fil des rimes. Bref, si sur le Le Chant des sirènes vous avez aimé les titres « Ils sont cools » et sur Perdu d’Avance « Entre Bien et Mal », vous serez servis. L’album alterne bien les deux faces du duo : gros délire et chansons plus intimistes, même si les prétentions des Casseurs Flowters sont plus légères et se focalisent plutôt sur la nostalgie, les choix de vie avec une bonne dose de glande, d’alcool et de cul.

    Bref, du bon son pour novembre et pour ceux qui n’aiment pas, y’a même une chanson pour vous :